Autres projets

Projet HY-SUP

HY-SUP   c'est quoi ?

  • Une recherche en enseignement supérieur visant à mieux comprendre les dispositifs hybrides et leurs effets sur l'appentissage et l'enseignement.
  • Une équipe internationnale (Belgique, France, Luxembourg, Suisse, Canada) francophone et interdisciplinaires (sciences de l'éducation, formation d'enseignants, technologie de l'éducation, informatique, communication, sciences cognitives, psychométrie) de chercheurs.
  • L'analyse de dispositifs hybrides provenant d'un grand nombre d'institutions d'enseignement supérieurs dans le monde.

Pourquoi ?

  • pas de recherche large répondant aux questions :
    • Quelles sont les caractéristiques des dispositifs hybrides existants ? Quelle est leur diversité ?
    • En articulant "présence" et "distance", dans quelle mesure créent-ils les conditions d'un apprentissage tout au long de la vie ?
    • Comment contribuent-ils à renouveler l'enseignement supérieur et à améliorer sa qualité ? Quels rôles jouent les TIC dans ces processus ?
    • Dans quelle mesure ces dispositifs peuvent-ils augmenter l'accessibilité à l'enseignement supérieur et favoriser les collaborations inter-institutionnelles ?

Comment ?

  1. Proposer une typologie des dispositifs hybrides capables de supporter la formation tout au long de la vie, réutilisable dans toute institution d’enseignement supérieur, afin d’instrumenter les prises de décision relatives à de tels dispositifs par tous les acteurs aux différents paliers de toute institution d’enseignement supérieur ;
  2. Fournir avec cette typologie une démarche permettant de concevoir, implanter, analyser, évaluer et améliorer de tels dispositifs ;
  3. Analyser les effets des différents types de dispositifs sur l’apprentissage des étudiants, notamment sur l’acquisition des compétences liées à l’apprentissage tout au long de la vie (Learning outcomes), sur l’accessibilité/flexibilité des formations, sur le développement professionnel des enseignants et sur les transformations induites dans les établissements (adoption et implémentation de l’innovation) ;
  4. Suggérer des pratiques efficaces en lien avec les différents types de dispositifs, en particulier sur le développement de compétences liées à l’apprentissage tout au long de la vie, sur l’accessibilité/flexibilité des formations et la collaboration inter-institutionnelle ;
  5. Diffuser les résultats par la mise en ligne des rapports de recherche, des bonnes pratiques et des stratégies d’intervention ; et organiser des activités de diffusion de manière ciblée pour chacun des groupes d’acteurs – apprenants, enseignants et formateurs, décideurs (institution), chercheurs, afin de soutenir l’appropriation de ces bonnes pratiques et pour alimenter le conseil aux décideurs ;
  6. Evaluer le projet pour une bonne régulation et une valorisation des résultats, ainsi que pour décrire et partager les pratiques évaluatives mises en oeuvre par chaque université pour moderniser leur enseignement notamment en exploitant davantage le potentiel des dispositifs hybrides.

Projet e-LERU

Le projet e-LERU a débuté en janvier 2005. L'UNIGE est I'une des huit universités européennes de la LERU qui ont participé au projet e-LERU. Ce projet propose principalement :

  • Des e-modules dans différentes disciplines visant a créer des programmes d'études communs (et en particulier un échange de cours en ligne entre les universités de Zurich et Genève s'est concrétisé au travers du projet SUPPREM)
  • Des "top-science talks" visant à mieux faire connaître les axes de recherche d'excellence des universites partenaires

Le projet e-LERU s'est terrniné officiellement au mois de janvier 2007 (fin des subventions européennes), mais les partenaires se sont mobilisés pour trouver une solution permettant d'assurer la pérennité de ce campus virtuel e-LERU. Depuis septembre 2009, l'Université de Genève s'est retirée du projet. En 2010, les partenaires du projet ont émis l'idée de dissoudre le consortium et de l'inscire dans un groupe de travail de la LERU.

Voir la présentation d'e-LERU effectuée à Thessaloniki en octobre 2008 dans le cadre du réseau virtuel VCSE et la présentation générale sur la mise en place des campus virtuels, présentée en mai 2008 à Médine.

Certains rapports du projet e-LERU sont disponibles ici.

Projet Re.Vica

L'Université de Genève participe au projet "Reviewing (traces of) Virtual Campus Project", financé par la commission européenne. Re.ViCa a pour but de faire l'inventaire et la revue systématique des initiatives de campus virtuels (impliquant plusieurs instituts) de ces 10 dernirères années. Le principal objectif de Re.ViCa est d'identifier les paramètres sensibles et les facteurs de succès sous-jacents aux campus virtuels. Cette identification va se faire sur la base de méthodes de recherche et d'expertises. Le consortium Re.ViCa organisera des événements durant lesquels il sera possible aux différents groupes d'intéret de partager leurs contributions au projet . Clicuer ici pour accéder au site Web Re.Vica.

top